Comunicados y Declaraciones
Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie Conseil dAssociation Algerie-UE: Priorité aux droits de lHomme !
Autores corporativos:
Agir pour le Changement et la Démocratie en Algérie (autoría)
Collectif des Familles des Disparu(e)s en Algérie (autoría)
Federación Internacional de los Derechos Humanos (autoría)
Ligue Algerienne pour la Defense des Droits de lHomme (autoría)
Réseau des Avocats pour la Défense des Droits de lHomme (autoría)
Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l´Homme (autoría; canal)
Syndicat National du Personnel Autonome de lAdministration Publique (autoría)

   Descripción    Clasificación   
Lugar:
Argel (Argelia) ; Copenhague (Dinamarca) ; París (Francia)
Fecha:
4 de Diciembre de 2012
Entradilla:
En amont du septième Conseil dassociation Algérie-UE du 6 décembre 2012, le Réseau Euro-Méditerranéen des droits de lHomme (REMDH), la Fédération internationale des ligues des droits de lHomme (FIDH), le Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA), la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de lHomme (LADDH), le Syndicat National Autonome du Personnel de lAdministration Publique (SNAPAP), le Réseau dAvocats pour la Défense des Droits de lHomme (RADDH) et lassociation Agir pour le Changement Démocratique en Algérie (ACDA) demandent à lUnion européenne de faire du respect des droits de lHomme une priorité.
Introducción/Descripción:
En particulier, nos organisations demandent que cette question, y compris légalité hommes-femmes et les réformes démocratiques, figure sur la liste des priorités du Conseil dassociation qui est une des étapes des négociations du Plan dAction avec lAlgérie dans le cadre de la Politique européenne de voisinage (PEV).

Dans une lettre ouverte qui lui avait été adressée le 15 octobre dernier, nos organisations avaient déjà appelé lUE à mettre en uvre lapproche «donner plus pour recevoir plus» avec lAlgérie sur la base de progrès tangibles vers « une démocratie solide et durable », comme défini dans la PEV révisée.

A loccasion du septième Conseil dassociation UE-Algérie, nos organisations réitèrent leur appel afin que lUE affirme expressément que la participation à la PEV est basée sur « un attachement commun aux valeurs universelles des droits de lHomme, de la démocratie et de lÉtat de droit » et quelle obtienne des autorités algériennes des avancées concrètes avant la conclusion de tout Plan dAction. Ces avancées se résument en sept mesures immédiates, comme suit :

  1. La garantie de la liberté dassociation, de réunion et des libertés syndicales, incluant labrogation de la loi n° 12-06 du 12 janvier 2012 sur les associations;

  2. Le respect de la liberté de se rassembler et la mise à disposition de lieux publics pour tenir ces rencontres. Le respect de la liberté de manifester pacifiquement sur la voie publique nécessitant labrogation du décret de 2001 interdisant les marches à Alger;

  3. La garantie des libertés dexpression, dopinion et dinformation, notamment en consacrant lindépendance des journalistes et en facilitant laccès aux médias de tous les citoyen; ceci passe par labrogation de la loi n° 12-05 du 12 janvier 2012 relative à linformation; labrogation des dispositions du Code pénal sanctionnant le délit de presse et de diffamation ; et enfin louverture effective du secteur de laudiovisuel (y compris pour les chaines et radios étrangères), annoncée mais non encore légiférée;

  4. Larrêt immédiat de toute forme de harcèlement, y compris judiciaire, à lencontre des défenseurs des droits de lHomme et des militants syndicaux;

  5. Labrogation de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale et de ses textes dapplication ainsi que la mise en place dun véritable processus de réconciliation basé sur la vérité et la justice;

  6. Ladoption de mesures nécessaires pour légalité hommes-femmes, notamment la levée de manière claire et intégrale des réserves des articles 2, 15 (paragraphe 4), 16 et 29, à la Convention pour lélimination des discriminations à lencontre des femmes (CEDAW) ainsi que la ratification et la mise en uvre de manière effective du protocole optionnel annexe à la CEDAW;

  7. La délivrance de visas aux responsables dONG internationales participant à des visites officielles sur le territoire algérien.

Contacts :

  • REMDH: Emilie Dromzée, +32 2 503 06 86.
  • FIDH : Gaëlle Dusepulchre, +32 2 609 44 25.
  • CFDA: Nassera Dutour, +33 6 13 07 29 13.
  • LADDH: Me Noureddine Benissad, +213 661 52 72 27.
  • SNAPAP: Rachid Malaoui, + 213 7 70 208 129.
  • RADDH: Me Amine Sidhoum, +213 550 54 52 76.
  • ACDA: Omar Bouraba, +33 638 69 13 55.
URL:
http://www.euromedrights.org/fra/2012/12/04/conseil-dassociation-algerie-ue-priorite-aux-droits-de-lhomme/
Publicado en:
Euromedrigths ; Gloobalhoy nº32
Secciones GloobalHoy:
060- Derechos-humanos
[email protected]