Denuncias
Tunisie : arrestation de militants tunisiens
Autores corporativos:
Amnistía Internacional (autoría)
Protection International (canal)

   Descripción    Clasificación   
Fecha:
13 de Enero de 2011
Entradilla:
Hamma Hammami, porte-parole du Parti communiste des ouvriers tunisiens, formation politique interdite, a été arrêté à son domicile le 12 janvier. Deux personnes qui se trouvaient également chez lui - Mohamed Mzem, avocat, et Mounia Obaid - ont elles aussi été appréhendées.
Introducción/Descripción:
Hamma Hammami aurait été arrêté par plus de 20 hommes de la sécurité présidentielle. Il était à son domicile avec sa fille de 11 ans, en compagnie de lavocat Mohamed Mzem et de Mounia Obaid, qui ont également été interpellés. Sa fille est parvenue à séclipser. Des membres des forces de sécurité ont par ailleurs saisi lordinateur dHamma Hammami. Son épouse, Radhia Nasraoui, avocate et défenseure des droits humains, pense quil a été arrêté parce quil a évoqué avec différents médias la position du Parti communiste des ouvriers tunisiens au sujet des manifestations qui ont actuellement lieu en Tunisie, dans le cadre desquelles sont exprimées des revendications en faveur de meilleures conditions de vie et de la fin du chômage et de la corruption.

Des témoins oculaires ont indiqué à Radhia Nasraoui que Mounia Obaid navait pas été appréhendée tout de suite mais que des membres des forces de sécurité étaient revenus sur place pour larrêter, manifestement après avoir reçu lordre de ne laisser aucun témoin derrière eux. Mounia Obaid a plus tard été remise en liberté mais on ne sait rien du sort réservé à Hamma Hammami et Mohamed Mzem.

Hamma Hammami a déjà été pris pour cible par les autorités tunisiennes pour avoir exercé, de manière pourtant pacifique, son droit à la liberté dexpression par le passé ; il a été arrêté et semble-t-il torturé ou soumis à dautres formes de mauvais traitements en détention à plusieurs reprises ces dernières années. En septembre 2009, il a été agressé physiquement par ce qui semblait être des policiers en civil à laéroport de Tunis, à son retour de France, après quil eut tenu des propos critiques au sujet des élections présidentielles et législatives ayant eu lieu peu avant, mais aussi du président Zine El Abidine Ben Ali et de la corruption, lors dentretiens accordés à des chaînes du satellite (Al Jazira Mubasher et France 24). En octobre, il a été convoqué par la police judiciaire mais na pas obtempéré, de crainte de faire lobjet dune arrestation arbitraire. Il sest ensuite caché et nest réapparu que récemment. Son épouse et ses enfants ont également été harcelés par des membres des forces de sécurité.

Ces dernières semaines, la Tunisie a connu de nombreuses manifestations à la suite du suicide dun diplômé de 26 ans au chômage, le 17 décembre. Le gouvernement a réagi par la manière forte. Au cours de cette période, des dizaines de Tunisiens auraient été arrêtés, parmi lesquels des journalistes, des blogueurs et dautres personnes qui se sont exprimées haut et fort. Amnesty International craint pour la sécurité de ceux qui se trouvent toujours en détention.

Dans les appels que vous ferez parvenir le plus vite possible aux destinataires mentionnés ci-aprés (en arabe, en français ou dans votre propre langue) :

- exhortez les autorités tunisiennes à révéler immédiatement où se trouvent Hamma Hammami et Mohamed Mzem, à leur permettre sans délai de sentretenir avec leur famille et un avocat de leur choix, et à veiller à ce quils soient protégés de toutes les formes de torture et de mauvais traitements ;

- demandez aux autorités tunisiennes de relâcher Hamma Hammami et Mohamed Mzem ou bien de les inculper dinfractions prévues par la loi et de les juger en bonne et due forme.

Envoyez vos appels avant le 23 Février 2011 à :
Vérifiez auprès de votre section sil faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

Ministre de la Justice et des Droits humains.
Lazhar Bououni.
Ministère de la Justice et des Droits de lhomme.
31, boulevard Bab Benat.
1006 Tunis La Kasbah.
Tunisie.
Fax : + 216 71 568 106.
Formule dappel : Monsieur le ministre.

Ministre de lIntérieur.
Ahmed Friaa.
Ministère de lIntérieur et du Développement local.
Avenue Habib Bourguiba.
1000 Tunis.
Tunisie.
Fax : +216 71 340 888.
Formule dappel : Monsieur le ministre.

Copies :
Directeur général des prisons et de la rééducation.
Direction générale des prisons et de la rééducation.
Rue 8003 Appartement L.
Espace de Tunis.
Monplaisir, Tunis, Tunisie.
Formule dappel : Monsieur le Directeur.

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Tunisie dans votre pays.
Ambassade de la République tunisienne.
Avenue de Tervueren 278.
1150 Bruxelles.
eMail : [email protected] .
Fax 02.771.94.33.

Information generales.

Le 17 décembre, Mohamed Bouazizi, un diplômé de 26 ans, sest suicidé en simmolant par le feu à Sidi Bouzid, dans le centre de la Tunisie, après que des policiers lui eurent confisqué son stand de fruits et légumes, pour lequel il ne disposait pas dautorisation et qui était sa seule source de revenus. Des syndicalistes, des étudiants, des défenseurs des droits humains et des avocats ont pris le relai en descendant dans la rue pour réclamer du travail, de meilleures conditions de vie et la fin de la corruption.

Lorsque le mouvement a gagné dautres zones du pays, les forces de sécurité ont réagi par un recours excessif à la force, en utilisant des balles réelles pour disperser les foules. Les autorités tunisiennes affirment que 21 personnes ont été tuées mais les organisations de défense des droits humains estiment que ce chiffre est bien en-deçà de la réalité.

Des nombreuses arrestations ont été effectuées dans le pays en relation avec les manifestations en cours, tandis que la liberté dexpression et de réunion sont restreintes et fragilisées. Des journalistes, des avocats, des étudiants et des blogueurs figurent parmi les personnes arrêtées. Le nombre exact des personnes qui sont toujours incarcérées na pas été rendu public par les autorités tunisiennes, dont le recours à la détention au secret est bien connu.
URL:
http://protectionline.org/Plusieurs-personnes-militants.html
Publicado en:
Gloobalhoy nº25 ; ProtectionLine
Secciones GloobalHoy:
060- Derechos-humanos
[email protected]